Le Protocol

Protocole d’ingénierie du CVIIP

Le Protocole examine systématiquement les données climatiques historiques et établit des projections sur la nature, la gravité et la probabilité des changements et événements climatiques futurs. Il établit également la capacité d'adaptation d'une infrastructure individuelle, déterminée par sa conception, son exploitation et son entretien. Cela inclut une estimation de la gravité des impacts climatiques sur les composantes de l'infrastructure (par exemple, détérioration, dommage ou destruction) afin de permettre l'identification des composantes à plus haut risque et la nature de la menace liée à l'impact du changement climatique. Ces renseignements peuvent être utilisés pour porter des jugements techniques éclairés sur les composantes qui doivent être adaptées et sur la façon de les adapter – par exemple, des ajustements de la conception, des modifications des procédures d'exploitation ou d'entretien.

Depuis 2008, le Protocole a été appliqué pour évaluer les risques climatiques et les vulnérabilités d'un large éventail de systèmes d'infrastructure au Canada, notamment les bâtiments (résidentiels, commerciaux et institutionnels), les systèmes d'eaux pluviales et d'eaux usées, les routes et les structures connexes (p. ex., les ponts et les ponceaux), les systèmes d'approvisionnement et de gestion de l'eau, la distribution d'électricité et les infrastructures aéroportuaires. Plus de 100 évaluations des risques liés aux infrastructures ont été réalisées en date de janvier 2021.

Le partenariat du programme du CVIIP encourage l'utilisation du Protocole pour tous les types d'infrastructures à l'avenir. Le Protocole peut être utilisé sans frais pour tout projet d'évaluation des infrastructures publiques au Canada.

Pour plus d'informations sur le Protocole du CVIIP et son application, veuillez consulter le document ci-dessous, préparé pour la conférence annuelle de la Société canadienne des ingénieurs civils (mai 2021).

Le Protocole CVIIP pour l'évaluation des impacts des changements climatiques sur les infrastructures publiques: application nationale et internationale