ÉTUDE DE LA VILLE DE TORONTO SUR LES PONCEAUX DE TROIS ROUTES

La Ville de Toronto possède plus de cent cinquante grands ponceaux dont le diamètre est supérieur à 3 mètres, et d’innombrables ponceaux plus petits, qui sont tous affectés d’une manière ou d’une autre par les changements climatiques. L’effondrement du ponceau de l’avenue Finch lors de l’orage du 19 août 2005 souligne l’importance de ces éléments d’infrastructure. La reconstruction subséquente du ponceau, des services publics et de la chaussée a coûté directement à la Ville des millions de dollars et la fermeture de l’avenue Finch pendant 14 mois a eu des répercussions sociales et financières incommensurables sur les résidents et les entreprises de la Ville.

Dans le but d’atténuer les impacts futurs résultant des ruptures de ponceaux, la Ville a entrepris plusieurs initiatives visant à examiner comment elle peut mieux gérer ses infrastructures, en particulier dans un contexte de changement climatique. L’étude actuelle, réalisée en collaboration avec Ingénieurs Canada, a permis d’évaluer trois ponceaux de la Ville à l’aide du Protocole du Comité sur la vulnérabilité de l’ingénierie des infrastructures publiques (CVIIP). Bien que cette étude ait évalué trois ponceaux en particulier, on prévoit que les résultats seront représentatifs d’autres ponceaux et qu’ils pourront être utilisés par la Ville pour élaborer des mesures de gestion adaptative pour tous les ponceaux. De plus, les recommandations formulées dans le cadre de cette étude peuvent servir de point de départ pour guider la Ville dans l’exploitation et la gestion de son inventaire de ponceaux.

Consultant :Genivar – Markham, ON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *